Projets européens de formation

Dans un contexte où l’internationalisation des métiers s’étend, et où les inégalités des chances sont toujours marquées, la formation s’affirme comme un élément clé de réponse vers une évolution. L’académie de Lyon montre sa sensibilité à ces problématiques en s’investissant dans de nombreux projets européens d’insertion professionnelle.


Projets cofinancés par le Fonds Social Européen

logo-europe-ministere.jpg

Le Fonds Social Européen est un des leviers de l’Union Européenne pour améliorer les possibilités d’emploi, renforcer l’intégration sociale, lutter contre la pauvreté, promouvoir l’éducation, l’acquisition de compétences et l’apprentissage tout au long de la vie. L’académie de Lyon bénéficie de ce soutien financier pour réaliser l’ensemble de ses projets.

Source : http://www.fse.gouv.fr/qu-est-ce-que-le-fse/en-savoir-plus-sur-les-programmes/le-programme-operationnel-national/article/une-nouvelle-politique-de-cohesion


Allophones

eu_logo_cmyk-avec-phrase.jpg

bienvenue.jpg

 

au_ra_fse-01_0.png

Projet" Allophones" pour former les jeunes ne maitrisant pas bien la langue française

« Allophone » est un terme utilisé pour désigner une personne dont la langue maternelle est différente de celle du pays dans lequel elle se trouve.

Le projet « Allophones » vise donc , d'une part, à enseigner le français langue étrangère à des jeunes de 15 à 18 ans, parfois peu scolarisés antérieurement. Pour cela, une grande variété d’outils a été mobilisée pour favoriser l’apprentissage comme des films pédagogiques, des supports numériques ou des cours d’alphabétisation. L’objectif est de développer l’autonomie afin de permettre aux jeunes de suivre une formation complémentaire. Des formations sont ainsi dispensées dans le domaine de la sécurité routière, la découverte du monde professionnel, la santé et la citoyenneté.

D'autre part, le projet Allophones ne s’arrête aux frontières de l’enseignement. Les langues et les cultures d’origine sont toujours prises en compte. Des temps de rencontres sont en effet organisés entre les parents d’élèves et les établissements pour échanger et mieux connaître, d’un côté la culture familiale, et de l’autre la culture scolaire. Dans ces actions sont concernés les parents d'élèves allophones comme ceux d'enfants issus de familles de voyageurs.

photo_triple_a_loire_floutee.jpg
Elèves bénéficiant du dispositif Allophones
 

Mission de lutte contre le décrochage scolaire

eu_logo_cmyk-avec-phrase.jpg

decrochage.jpg

Mission de lutte contre le décrochage scolaire pour aider les jeunes à s’insérer professionnellement

Les jeunes de plus de 18 ans ayant quitté le système scolaire sans qualification et sans possibilité d’insertion ont besoin d’être accompagnés vers l’emploi. L’Éducation nationale mobilise de nombreux moyens en créant des actions comme le site « Reviens te former ». Cette plateforme web a pour but d’aider tous les jeunes entre 16 et 25 ans à construire un avenir professionnel en facilitant les prises de contact et les rencontres.

Dans l’académie de Lyon, l’initiative contre le décrochage scolaire prend la forme du « Lycée de la Nouvelle Chance ». Basé au lycée Magenta de Villeurbanne, il accueille des jeunes en leur proposant un parcours scolaire adapté. Le lycée utilise les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour trouver des manières ludiques et modernes de recréer du lien entre les jeunes et la formation. Un théâtre forum avec des ateliers sur le monde professionnel et des supports en e-learning sont employés au quotidien.

Le projet « Lycée de la Nouvelle Chance » aide aussi des jeunes adultes sortis de formation initiale sans qualification depuis plus d’un an. Le lycée les accompagne dans l’obtention d’une formation qualifiante diplômante en un ou deux ans autour d’une formation personnalisée et en alternance.

Découvrez un article de presse sur le Lycée de la Nouvelle Chance


Atelier relais

eu_logo_cmyk-avec-phrase.jpg

atelier-relais-pt-1.jpg
Médiation atelier théâtre

Atelier relais pour favoriser la scolarisation et l’intégration des élèves

Le dispositif atelier relais permet un accueil temporaire et adapté d’élèves du collège en risque de décrochage scolaire. L'atelier a pour objectif de favoriser la scolarisation et la socialisation de ces élèves. L’intérêt est de proposer un cadre qui permette à l'élève de construire de nouvelles compétences. Il leur est proposé une pédagogie différenciée s’appuyant sur diverses médiations (culturelles, sportives ou artistiques), et des parcours individualisés (travail sur l’orientation, la connaissance de soi). L'accueil dans ce dispositif ne constitue en aucun cas une sanction mais vise à réintégrer un élève dans sa scolarité.

L’atelier s’efforce de faire vivre une expérience scolaire réussie à chacun des élèves bénéficiant du dispositif. En s'appuyant sur cette expérience réussie, des relations apaisées avec la famille et un travail sur l'estime de soi, il se révèle souvent comme un temps de réconciliation avec l’institution scolaire.

atelier-relais-pt-2.jpg
Sortie scolaire connaissance de l’environnement proche

Projets Erasmus +

logo_bandeau.jpg

Erasmus + a pour but de développer les voyages d’études en Europe et dans le reste du monde. Sa mission est de renforcer les compétences pour améliorer l’employabilité, soutenir l’innovation et l’internationalisation. Pour cela, les pays investis dans la démarche Erasmus + partagent des outils communs d’enseignements, de connaissances et de validation des compétences.
 

ARCOMVAL


arcomval.jpg

ARCOMVAL pour la filière commerciale en Europe

Face à l’internationalisation des métiers, le projet « ARCOMVAL » a pour but de développer la mobilité dans cette filière.

15 lycées de l’académie de Lyon sont investis dans ARCOMVAL. Le projet a pour ambition d’envoyer 329 élèves de première et terminale en Bac Pro commerce à l’étranger. 94 personnels d’établissement sont concernés par le projet ainsi que 80 partenaires dans 12 pays d’Europe

Le grand intérêt d’ARCOMVAL est d’apporter aux élèves une valeur ajoutée à leur CV et d’augmenter les chances de trouver un emploi par la connaissance de méthode de travail différentes. Le projet apporte aussi une attention particulière aux publics fragiles et éloignés de ces actions.

L’ouverture professionnelle et culturelle permet une plus grande employabilité.

 

AVENIR +


tourisme-avions.jpg

AVENIR + pour multiplier les études à l’étranger

L’avenir se trouve aussi au-delà des frontières et c’est ce que souhaite développer le projet AVENIR +. Il a pour objectif de multiplier les mobilités des étudiants et du personnel enseignant à l’étranger. Grâce aux partenaires étrangers, les entreprises et les établissements d’enseignement supérieurs, AVENIR+ souhaite créer l’opportunité d’échanger et de partager de bonnes pratiques ; mais aussi de développer des formations de meilleures qualités.

Le but du projet AVENIR + a également une dimension sociale forte. Celle d’offrir à des publics défavorisés la possibilité d’accéder à des parcours à l’étranger. Cette expérience enrichit le potentiel des jeunes et facilite l’accès à une poursuite d’études supérieures ou à l’insertion professionnelle.
 

ACTECIM

actecim.jpg

ACTECIM pour développer un enseignement hors frontière

Comme nous ne vivons plus dans un monde du travail fermé à nos frontières, l’éducation doit aussi s’ouvrir à une dimension internationale. Pour que le monde éducatif suive ce mouvement de l’internationalisation, le concept « éducation à la citoyenneté mondiale » a été créé et se matérialise dans le projet « ACTECIM ».

ACTECIM est un rassemblement de professeurs, de collectivités territoriales, d’organisations d’éducation informelle autour de l’éducation au développement durable à la citoyenneté mondiale. Il permet aux professionnels de l’éducation situés aux quatre coins de l’Europe d’échanger entre eux sur les liens qui les unissent sur le plan environnemental, culturel et économique. Ces échanges créent une matière de réflexion riche grâce aux diversités culturelles représentées. L’ambition est de créer un socle commun de partages.

En utilisant des technologies innovantes de l’information et de la communication, ACTECIM réunit tous les acteurs pour construire une démarche collaborative. Les différents apports des pays d’Europe permettent de développer des compétences transversales et d’améliorer les formations ou d’en créer de nouvelles.

actecim-pt-1.jpg
Le Forum des Outils, organisé à Lyon a permis la rencontre des différents acteurs des 3 territoires Roumanie Italie et France.

actecim-pt-2.jpg
Travail collaboratif entre associations, universitaires et enseignants

 

MEAL


meal.jpg

MEAL pour une filière hôtellerie-restauration mobile

Historiquement, la filière hôtellerie-restauration a toujours été très mobile et l’objectif est de consolider et de développer cette bonne pratique.


Lancé pour une durée de 2 ans, le projet baptisé « MEAL » regroupe un panel de 5 lycées de l’académie de Lyon dans la filière hôtellerie-restauration.
Au travers de ce projet, deux intérêts importants sont comblés. D’une part, les personnels d’établissement vont pouvoir enrichir leur formation en découvrant d’autres pratiques. D’autre part, les élèves auront la possibilité de rajouter cette expérience internationale sur leur CV, un atout de taille lorsqu’ils chercheront un emploi.  

Le projet MEAL a de l’envergure. Il prévoit d’envoyer plus de 350 élèves âgés de 17 à 19 ans de 1er et de Terminale Bac Pro. 17 personnes d’établissements sont concernées et 8 pays d’Europe sont impliqués.

 

Retrouvez tous ces projets ERASMUS + sur facebook 

Pour en savoir plus : site de la commission européenne

Article de presse sur Erasmus + : "Programme Erasmus, quel bilan après trente ans d’existence ?" Le Monde Campus